Halte spirituelle à Parménie Juillet 2018

« À la vue des foules, Jésus gravit la montagne.Il s’assit et ses disciples s’approchèrent de lui. Et prenant la parole, il les enseignait » … C’est par ces paroles chantées extraites de Mt 5, 3-12, que nous avons commencé notre halte spirituelle à Parménie, dans l’Isère. Nous étions 8, à être montées sur la colline de Parménie, pour vivre 48h de gratuité, repos, réflexion, partage et relecture de notre année.

Une année qui fut dans la lancée de « Avance au large », où les responsables d’aumônerie et pastorale des jeunes de l’Ardèche se sont retrouvés presqu’une fois par mois. Un défi, dans nos agendas bien remplis, mais au final une joie et de beaux fruits puisque des liens se sont créés entre aumôneries et entre les jeunes !

Parménie est un lieu chargé d’histoire et aujourd’hui, 5 Frères des Écoles Chrétiennes y tiennent un centre d’accueil. Nous y avons pris le temps d’admirer la vue à couper le souffle, et goûter la quiétude du lieu.

Nous avons expérimenté, à Voiron, l’escape game. C’est un jeu grandeur nature où vous êtes enfermés 60 minutes avec 4 ou 5 participants et où vous devez mener à bien une mission en fouillant et interprétant les indices trouvés. Un jeu où l’intelligence collective se révèle, puisque tout seul, vous ne pourriez pas sortir … Ce fut l’occasion de faire l’expérience que chacun, chacune, apporte ce qu’il est, ses talents aux autres.

Dans cet esprit de faire corps, nous avons écouté 2 témoignages du frère Stéphane, Animateur en Pastorale Scolaire au le lycée professionnel et technologique St Anne de La Motte Servolex : l’un autour de la fraternité, et l’autre sur l’accompagnement. Il a su, en toute simplicité, nous toucher par la profondeur de ce qu’il a partagé.

Un temps de relecture priante à la chapelle nous a permis de regarder l’année avec justesse et bienveillance sous le regard de Dieu.Une autre église nous a marquées : St Hughes de Chartreuse, entièrement décorée par Arcabas entre 1953 et 1985. De la confiance du curé et de la créativité de l’artiste est née une œuvre impressionnante, pensée, réalisée. Pendant plus d’une heure, nous avons bénéficié de cette catéchèse colorée sous nos yeux, l’occasion pour certaines d’échafauder des projets autour de l’art, voire autour de St Hugues de Chartreuse !
Dire que nous avons eu du mal à sortir de l’église et même de partir est un euphémisme !

Nous avons pris le temps de rendre grâce dans un pré à côté de l’église en entonnant « Que ma bouche chante ta louange », portant dans notre prière tous ceux et celles qui n’avaient pas pu venir. Et nous voici de retour, pleines d’une nouvelle énergie pour finir cette année et débuter l’autre dans la joie !

Sophie Balmelle
Responsable diocésaine de la Pastorale des Jeunes et de l’Aumônerie de l’Enseignement Public

JPEG - 76.2 ko JPEG - 3.4 Mo JPEG - 1.2 Mo