Quarantième anniversaire de la mort de Gabriel Longueville et de son vicaire Carlos Du 13 au 25 juillet 2016, en Argentine

De Viviers à la Rioja et Chamical en Argentine : quarante ans de mémoire et d’espérance.

Pour célébrer le quarantième anniversaire du martyre du père Gabriel Longueville, de Carlos son vicaire, de Wenceslas un autre militant et de Mgr Angelelli, leur évêque, une délégation ardéchoise de six personnes s’est rendue en Argentine du 13 au 25 juillet avec le père Pierre Gamonet, curé de la paroisse Saint Luc des Coteaux et d’Etables, village natal de Gabriel Longueville, avec le père Jean-François Béal, vicaire épiscopal conduisant la délégation diocésaine au nom de notre évêque de l’Ardèche, Mgr. Jean-Louis Balsa.

D’autres membres de la famille de Gabriel nous ont rejoints et nous étions presque une vingtaine de Français sur les lieux le 17 Juillet, guidés dans notre voyage par Bernadette Caffier, une laïque Fidei Donum qui a travaillé 22 ans à Formosa au service d’une population très pauvre et par le père Luc Lalire, responsable du pôle Amérique latine au SNMUE (Service National de la Mission Universelle de l’Eglise).

La délégation ardéchoise arrivée le vendredi soir a d’abord été frappée par l’accueil généreux et émouvant des responsables paroissiaux de La Rioja : à l’entrée de notre lieu d’hébergement Tinkunaco (qui signifie rencontre), un panneau avec ces mots et la photo de Gabriel : Pour nous avoir donné un martyr, merci et bienvenue …

JPEG - 3.6 Mo

Le dimanche matin 17 Juillet, avec la présence très chaleureuse de l’évêque de La Rioja, Mgr. Marcelo Colombo, le car prend la direction du cimetière de Chamical pour un premier temps de recueillement.

JPEG - 94.3 ko

Puis c’est la marche émouvante de 7 Kms où l’on porte la croix des martyrs qui a été dressée quelques mois après l’assassinat puis mitraillée par les militaires.

JPEG - 2.7 Mo

Marche dans la froidure – c’est l’hiver en Argentine- où se mêlent prières, échanges, chants, acclamations. Au fil des kilomètres, la procession se fait plus dense car nous rejoignent de nombreux jeunes. Sur les lieux, autour de l’autel sont réunies les figures indissociables des quatre martyrs de La Rioja tombées pendant la dictature, « les années noires de l’Argentine » : Carlos, Gabriel, Wenceslas et Mgr Angelelli.

JPEG - 3.1 Mo

L’évêque, entouré d’une vingtaine de prêtres, rappelle la force de l’engagement des martyrs. A l’offertoire, des grains de blé emportés d’Etables sont présentés comme le rappel de la fécondité du sang versé, geste que Mgr. Hermil, évêque de Viviers avait accompli dès l’année 1977. Suit un repas convivial très fraternel partagé dans l’enceinte du sanctuaire.

JPEG - 2.9 Mo

Nous découvrons combien ce rendez-vous annuel est « un événement pascal » pour tout le diocèse et combien, par la mémoire des martyrs, il s’enracine dans la foi.

Cette journée n’est que la première du programme des célébrations des martyrs de la Rioja qui vont durer jusqu’au 4 Août, jour anniversaire de l’assassinat-simulacre de Mgr Enrique Angelelli. Ce qu’il faut retenir, c’est que la mort de Mgr. Angelelli s’inscrit directement dans le sillage de celle de Gabriel et de Carlos : cette solidarité sacerdotale constitue la très grande force spirituelle de ces événements dans leur enchaînement.

Gérard Tracol

JPEG - 2.1 Mo