Confirmations d’adultes à la cathédrale samedi 14 mai 2016

35 adultes âgés de 25 à 78 ans recevront le sacrement de confirmation, le samedi 14 mai, à la cathédrale,où Mgr BALSA leur imposera les mains.

Ils viennent de toute l’Ardèche. Ces personnes se sont mises en chemin et ont été accompagnées dans leur paroisse (Ste Claire Annonay Vocance, St François Régis Ay Daronne, St Luc des Coteaux et de Tournon, St Michel du Rhône, St François d’Ouvèze Payre, St Jean du Pays de Privas, Charles de Foucauld Viviers Le Teil, Bienheureuse Marie Rivier en Val d’Ardèche, St Benoît d’Aubenas, St Martin du Sampzon).

Le sacrement de la confirmation perfectionne et « confirme » l’effet du sacrement de baptême, en conformant davantage au Christ le baptisé. Toute œuvre de sanctification est liée particulièrement à l’Esprit Saint : il est donc à l’œuvre dès le baptême (cf. Jn 1, 33) ; mais le baptisé ne reçoit alors qu’un germe de vie divine ; il lui appartient de le laisser croître, avec la fertilisation de la grâce. Il convenait, en conséquence, qu’un sacrement vînt donner toute sa mesure au Don de l’Esprit Saint, sacrement évoqué dans les Actes des Apôtres comme distinct du baptême : Pierre et Jean « descendirent chez les Samaritains et prièrent pour eux, afin que l’Esprit Saint leur fût donné. Car il n’était encore tombé sur aucun d’eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Alors Pierre et Jean se mirent à leur imposer les mains, et ils recevaient l’Esprit Saint » (Ac 8, 15-17 ; cf. 19, 4-6).

Le rite de la confirmation comporte d’abord une imposition des mains sur tous les confirmands, liée à une prière qui demande au Père l’envoi de l’Esprit aux sept dons ; puis une onction de saint chrême sur le front de chacun, dont le sens est précisé par la formule : « N., reçois la marque (voir Caractère) de l’Esprit Saint qui t’est donné », à laquelle le confirmé répond : « Amen ».

Le ministre de ce sacrement est normalement l’évêque, qui jouit de la plénitude de l’Esprit Saint, reçue à l’ordination épiscopale ; mais il peut déléguer un ou plusieurs prêtres pour célébrer à sa place la confirmation.

(d’après www.liturgiecatholique.fr)