Père Paul Roumanet : Une vie au service de la foi

Le Père Paul Roumanet, né le 14 janvier 1936 à Aubenas, a été ordonné prêtre du diocèse de Viviers le 2 avril 1960. Après quelques mois comme vicaire Aux Vans, il entre dans la « Compagnie des prêtres de Saint Sulpice » qui est consacrée à la formation des prêtres diocésains dans le monde entier. Après une formation poussée, il est, de 1963 à 1974, professeur-formateur dans les grands séminaires de Bobo Dioulasso au Burkina Faso, puis de Ouidah au Bénin. De 1974 à 1982 il est vicaire à Salon de Provence puis chargé du Service des Vocations pour le diocèse d’Aix-Arles. De 1982 à 1992 il est supérieur du Séminaire régional de Marseille, puis durant seize années curé de la Paroisse Saint Sulpice à Paris. En 2008 il revient en Ardèche, au service de la Paroisse St Benoît d’Aubenas, résidant à St Privat. Il est ainsi plus proche de sa famille, notamment à St Sernin, Lachapelle, St Etienne de Fontbellon. Mgr Blondel l’appelle à être Délégué Diocésain pour la Vie Consacrée avec mission d’assurer un lien régulier entre l’Évêque et les religieux, religieuses et autres personnes consacrées dans le diocèse. Cela lui laisse le temps de quelques séjours longs au Canada où il continuera d’exceller dans son premier métier en participant à la formation des jeunes sulpiciens de tous les pays.
Depuis l’annonce de sa mort brutale, avec l’immense tristesse qu’elle provoque dans sa famille, la paroisse, le diocèse, la société civile, les témoignages n’en finissent pas de dire les réelles qualités humaines et spirituelles de ce prêtre « qui faisait l’unanimité auprès de tous ceux qu’il rencontrait ». Le maire de St Privat tient à témoigner des échanges fraternels et constructifs qu’il avait avec lui et combien il appréciait sa sagesse, sa disponibilité et surtout son écoute, jusqu’à ce dimanche où ils participaient tous les deux au repas des aînés de la commune. Tous ceux qu’il a formés aux quatre coins du monde, dont une vingtaine d’évêques, ses paroissiens de St Sulpice et de St Benoît, laïcs, diacres, religieux, consacrés, prêtres, évêques, simples citoyens, tous ceux qui ont croisé sa route et bénéficié de son attention resteront marqués par sa simplicité, sa foi et sa bienveillance.
Qui prendra le relais ? Lorsque j’arrivais à St Sernin en 1984, nous étions 25 prêtres au service des 16 communes qui constituent actuellement la Paroisse St Benoît.
Le 1° septembre 2014, lorsque j’arrivais comme curé de cette paroisse, nous n’étions plus que trois. Aujourd’hui nous sommes deux, le Père Fabien et moi-même.
Mais l’espérance ne déçoit pas. Le témoignage de foi du Père Roumanet accompagnera et soutiendra tous ceux qui, chrétiens ou non, œuvrent au service d’une société plus fraternelle.

Père Michel Martin,
Curé de la Paroisse St Benoît
Vicaire général de l’Évêque de Viviers