Billet du Père Evêque RCF, le 13 décembre 2010

Noël approche. Tout le monde parle « cadeaux », et ceux qui le peuvent ouvrent leur porte-monnaie pour faire plaisir aux enfants, aux petits-enfants, aux amis, c’est sympathique !

Ce matin, je vais moi aussi vous parler « argent ». Mais pas comme le fait le catalogue de La Redoute !

La Collecte du Denier de l’Eglise 2010 se termine le 31 décembre.

Voilà qu’on me dit que le bilan annuel n’est pas très bon. Nous aurions perdu 2 à 3 % cette année, et cela s’ajoute à des années négatives en 2008 et 2009.

Ce qui est le plus préoccupant, c’est que le nombre de personnes qui cotisent au Denier de l’Eglise diminue.

J’ai bien dit qui « cotisent ».

Le Denier de l’Eglise n’est ni un cadeau, ni un don généreux pour un organisme humanitaire. C’est une cotisation, un signe d’appartenance et d’adhésion. C’est une des manières de dire : « Je me considère comme catholique ». Ce serait grave que les catholiques de l’Ardèche, même peu pratiquants, en viennent à l’oublier.

Alors, certainement, comme on disait autrefois, vous avez déjà « réglé » votre denier. Merci.
Mais rappelez donc ce devoir à quelques amis, et pourquoi pas à vos grands enfants. Et le diocèse continuera à remplir sa mission.

+ François BLONDEL
Evêque de Viviers