Formation diaconat

Le diacre dans les liturgies de l’Eglise

Depuis de nombreuses années, les délégués au diaconat et les responsables de la formation au diaconat se retrouvent au niveau de la province pour échanger sur leur mission et aussi organiser un week-end de formation commun. Quelques diocèses se sont désormais associés à la province de Lyon, suite à des collaborations dans la formation. C’est ainsi douze diocèses qui travaillent ensemble, correspondant à peu près à la région Auvergne-Rhône-Alpes, avec la Creuse.

Le week-end commun de formation se tient, depuis quelques années, à la maison diocésaine de Viviers. Ces 9 et 10 mars, ce sont ainsi près de 160 personnes, candidats au diaconat, diacres fraichement ordonnés, épouses de diacre, délégués au diaconat ou à la formation, qui se sont retrouvés en Ardèche. La maison diocésaine était bien remplie !

Le thème était « Le diacre dans les liturgies de l’Eglise ». Pierre Faure, jésuite et diacre permanent, qui a œuvré au sein du Centre National de la Pastorale Liturgique, est venu éclairer les participants sur le sens des rites dans les sociétés. Il est ensuite intervenu sur la liturgie dans l’Eglise et ses principales composantes, pour conclure finalement sur la place et le rôle du diacre dans les liturgies de l’Eglise.

Il a pu ainsi insister sur le sens et la beauté de la liturgie. Il a rappelé aux diacres et aux futurs diacres les deux moments forts pour eux dans l’Eucharistie, la proclamation de la Parole et l’élévation du calice, rappelant que le lien du diacre avec le calice relevait d’une tradition ancienne dans l’Eglise, dont on retrouve des traces jusque chez les Pères du désert. Il notait que le sang du Christ renvoie directement au sacrifice du Seigneur pour le salut des hommes. Le diacre est au service du don ultime.

De nombreuses questions ont pu être abordées en dialogue avec l’intervenant ou lors de carrefours. Cela fut l’occasion pour chacun d’approfondir son rapport à la liturgie. Certains ont pu avoir des éclaircissements sur telle ou telle pratique dans la liturgie. Pierre Faure a pu redire l’importance du dialogue entre les diacres et les prêtres sur la place de chacun. Il a aussi rappelé le rapport entre celui qui préside et celui qui sert, quand l’un, par son attitude plus calme, incite et guide la prière de l’assemblée, l’autre, au service de la Parole et de l’autel, s’agite peut-être un peu plus. L’intervenant jésuite a expliqué que Jésus se présente dans l’Evangile sous deux figures en utilisant « je suis », celle du bon pasteur (Jn 10,11) et celui qui est parmi nous comme celui qui sert (Lc 22,27). Il est alors important que les ministres de la liturgie rappellent ces deux figures du Christ inséparables.

Jean-Charles Dazy
Délégué épiscopal aux formations