Commémorations du 11 novembre

La France commémorera le 11 novembre 2018 le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale. Tout au long de ces quatre années, le Diocèse de Viviers s’est associé à cette commémoration.

A cette occasion, trois événements sont proposés à Viviers auxquels vous êtes invités à participer :

Une conférence sur le thème :

« Après l’armistice, le retour : L’ARDECHE AU SORTIR DE LA GUERRE »

Par Yves MOREL, historien
Maison diocésaine Charles de Foucauld
Le vendredi 9 novembre à 18 h

Comme tous les départements Français, l’Ardèche est sortie profondément meurtrie de la Grande Guerre. L’effroyable bilan humain s’accompagne de criantes inégalités qui ont sans doute marqué les esprits. Mais l’inventaire des tués, disparus, mutilés et autres victimes ne suffit pas à rendre compte de tous les effets de la guerre.

L’économie ardéchoise sort sensiblement différente des 51 mois de conflit. Tout ne découle pas, bien évidemment, des événements passés - des tendances se dessinaient avant le conflit - mais de nouvelles orientations apparaissent dans l’agriculture, l’industrie ou les transports et la guerre n’y est pas étrangère.

Le bilan serait incomplet si on ne jetait pas aussi un coup d’œil sur la politique. « L’Union sacrée » de 1914 a-t-elle durablement éteint la confrontation entre progressistes et conservateurs ?

Tels sont les trois domaines, parmi tant d’autres, qu’Yves Morel choisi de développer plus particulièrement à l’occasion de la commémoration de l’armistice de 1918.

Une exposition :

« LES CATHOLIQUES ARDECHOIS DANS LA GRANDE GUERRE ».

Inauguration par le club théâtre du lycée Marie Rivier de Bourg-Saint-Andéol

Dans un spectacle intitulé : « L’EXPOSITION, UNE VISITE"
Maison diocésaine Charles de Foucauld
Samedi 10 novembre à 18 h
Exposition du 9 au 23 novembre de 9h à 17h Entrée libre

La Messe solennelle du 11 Novembre :

MESSE SOLENNELLE POUR LA PAIX

A la cathédrale Saint Vincent
Dimanche 11 novembre à 10 h 30

"Dans notre société où règnent les guerres, les conflits qu’ils soient entre les nations ou dans nos communautés, nous devons être des instruments de sa Paix. Ce notre monde, c’est la persévérance quotidienne de la bonté humaine qui se nourrit de la paix au travers de l’humilité, de la miséricorde, de l’espérance et de la joie. Je vous invite donc à être des instruments et des artisans de la paix de Di Allez-vous réconcilier avec vos ennemis, donnez de la joie, répandez la vérité, pardonnez et demandez pardon". +Jean-Louis Balsa Evêque de Viviers