Avec "Avance au large"

Le mardi 11 décembre, l’ensemble des ALPP (Animateur Laïc en Pastorale Paroissiale) se sont retrouvés à Privas.

Comme ils en ont l’habitude depuis plus d’une année, ils se sont approprié la lettre pastorale de notre évêque « Avance au large », en partageant sur l’évangile de Marc 7,24.30, l’évangile de la Syrophénicienne. Répondre aux questions au fur et à mesure de l’année a permis de mettre à jour des propositions à soumettre au Père Balsa pour « …prendre le temps de déterminer clairement et d’exprimer la vision du Salut dont la communauté chrétienne doit être porteuse… ». Dans un même temps, beaucoup de paroisses se sont attelées à cette réflexion et en ont fait parvenir le résultat au niveau du diocèse.

L’étape suivante de la demande du Père Évêque est de créer l’occasion, en une journée festive, de « rendre nos premières conclusions » et dans un dialogue avec lui de les approfondir.
Cette journée est prévue :
Le samedi 9 mars de 10h30 à 16h30 à Privas (église St Thomas).

Chaque paroisse sera représentée par 3 ou 4 membres, invités personnellement, sensibles à l’avenir de notre Église d’Ardèche.

Cette journée sera riche de la diversité de nos réalités, il est important que les paroisses soient toutes représentées.

Tout au long du travail de réflexion, il a était important de tenir ensemble trois réalités :
- la vie des hommes et des femmes de notre temps et de notre territoire.
- le projet de Dieu qui veut sauver l’humanité.
- nos désirs de disciples missionnaires : de s’ancrer dans la réalité de nos paroisses, en tenant compte à la fois ce qui existe, nos projets et notre vision de l’avenir.

C’est plein d’espérance et de joie que nous abordons ce défi que nous lance le Père Balsa, notre évêque.


Viens des quatre vents, viens nous visiter,
Viens souffler sur nous, Esprit de force.
Viens des quatre vents, viens nous relever,
Viens souffle divin sur ton peuple !

(Chant qui nous a accompagné tout au long de notre réflexion)

Véronique Héritier
Coordinatrice de la Pastorale de la Syrophénicienne.