Pâques 2018

Jeudi 22 mars les membres de l’équipe de l’aumônerie du foyer de vie "les tilleuls" de St Etienne de Lugdarés se sont réunis pour fêter Pâques.
Avec un peu d’avance…. Il est vrai…. Mais l’essentiel est bien de se retrouver pour prier, célébrer
et louer le Seigneur !

En équipe nous avons réfléchi à l’aide de l’animation ci dessous :

Jésus avait pris le repas du soir avec ses disciples.
Ce fut un beau moment, mais tous étaient tristes.
Jésus leur avait dit :
"Bientôt, je vais mourir."
Les disciples de Jésus ne voulaient pas croire cela, ils étaient désespérés, et épuisés…
Jésus aussi était triste et fatigué. Alors, il alla avec eux dans un parc.
Il y avait là-bas quelques oliviers.
Ici, tout était paisible.
Jésus et ses disciples se promenèrent un petit moment, puis les disciples se cherchèrent une place où s’installer, pour se reposer un petit peu.
Jésus resta un moment avec ses amis
. "Nous sommes tous tristes, dit-il. Moi je voudrais maintenant parler avec mon Père des cieux. Je vais un peu plus loin.
Je vous en prie, priez aussi pour moi, pensez très fort à moi. Vous n’êtes pas les seuls à avoir peur. Moi aussi j’ai peur !"

Jésus alla un peu plus loin, jusqu’à ce qu’il ait trouvé un lieu où il pouvait être tout seul. Il ressentit une grande peur.
La peur l’enveloppa comme une grande cape noire.
Il pria Dieu
 : "Seigneur, je t’en prie, aide-moi. J’ai tellement peur. Je ne sais pas ce qui va m’arriver, si j’arriverai à supporter ce que tu me réserves. Je préfèrerais tout de même échapper à ces heures terribles. Mais je t’en prie, aide-moi."

Vous avez entendu : Jésus avait très peur ! Il n’avait qu’une envie : partir en courant.

Nous allons réfléchir aux peurs que nous avons : la maladie, la dépendance trop lourde, l’isolement, le manque de visite etc.…
Nous avons écrit pour chacun sur un morceau de papier et on le dépose dans le jardin des oliviers.

Au milieu de sa peur, Jésus vit quelque chose de clair, de beau, qui lui redonna courage. Est-ce que c’était un ange ?
Alors Jésus sentit qu’il n’était pas seul.
"Quelqu’un est avec moi, qui me donne du courage, qui me rend mes forces".
Il se leva et retourna auprès de ses amis.
Et là, que vit-il ? Il leur avait pourtant dit de rester éveillés et de prier. Mais les disciples s’étaient endormis. Ils étaient tellement tristes qu’ils n’arrivaient même plus à garder les yeux ouverts.
Jésus les réveilla.
"Venez avec moi leur dit-il. Priez, Dieu est proche de vous. N’oubliez pas cela lorsque vous aurez peur."

Voici les peurs qui ont été exprimées et que nous avons déposées au pied de la croix
pendant la célébration.

  1. J’ai peur du bruit, des orages, de la mort
  2. Je n’aime pas être surpris lorsqu’on rentre subitement dans ma chambre. J’ai peur la nuit que quelqu’un rentre. J’ai peur quand la musique est trop forte.
  3. Moi je suis ici en sécurité dans la paix.
  4. J’ai peur de la vie, de me perdre quand je vais dehors toute seule. J’ai peur du décès de ma maman.
  5. J’ai peur que mon entourage me laisse tomber. J’ai peur que ma maman décède. J’ai peur d’être abandonné.
  6. J’ai peur de mes cauchemars la nuit.
  7. Je suis angoissé la nuit, j’ai peur d’être agressé.
  8. J’ai peur de la mort. J’ai peur de me tomber et de me faire mal.
  9. J’ai peur de la nuit, du vide, d’être enfermé. J’ai peur des bagarres.
  10. J’ai peur quand les autres crient.
  11. J’ai peur de la nuit, du noir. J’ai peur de certaines choses que font les autres (colère, crises)
  12. J’ai peur de la nuit, je suis angoissé. J’ai peur de la mort.


Lors de la célébration, les résidents ont été invités à venir déposer leur fleur sur la croix.
Ainsi la vie renaît, la vie est plus forte que la mort.
La croix des souffrances devient la croix de la Victoire !

Et c’est le cœur remplit de cette bonne nouvelle que nous avons chantons :

« Il a changé, nos vies, Il a changé nos cœurs, Il est vivant ! Alléluia !
Il a changé, nos vies, Il a changé nos cœurs, Il est vivant ! Alléluia ! »