Partir en Famille deux ans en Colombie

A l’invitation du pape François d’aller aux périphéries, nous sommes partis, cet été, dans celles de Bogotá avec nos 4 enfants pour 2 années de mission dans un projet social. C’est avant tout en couple que nous avons eu l’idée, que nous avons mûri et discerné ce projet de volontariat mais c’est pour notre famille que nous avons décidé de le vivre. En effet, il nous a semblé que vivre une aventure commune dans un pays étranger serait fédérateur pour notre famille.

Ce départ en Colombie a opéré un basculement important dans notre vie de foi. En France, celle-ci se vivait avant tout dans des engagements personnels, communautaires (CVX) et paroissiaux et donc pas à notre travail. En Colombie, cette foi se vit essentiellement et pleinement dans le cadre de notre mission qui est notre lieu d’Eglise dans lequel nous nous faisons proches de ceux qui sont dans la nécessité. Nous allons à la messe, mais s’impliquer dans la vie paroissiale ne semble pas facile et nos enfants, qui ne goûtaient pas trop la présence à la messe, ont pris le prétexte de ne pas comprendre la langue pour ne plus nous accompagner. Par contre, ils sont interpellés par cette expérience de tout quitter pour une vie plus simple (nous sommes partis avec 13 valises), cette rencontre d’une autre culture, cet accueil formidable que nous avons reçu, ce réseau de parrainage qui nous soutient.

Le volontariat, grâce à la DCC et Fidesco, permet à des familles d’être envoyées par l’Eglise de France auprès d’autres Eglises du monde. Nous sommes convaincus qu’il est une richesse à la fois pour les familles, pour les personnes auprès desquelles elles sont envoyées et pour l’unité de l’Eglise.