Retraite des prêtres à Lalouvesc Du 21 au 28 Juin 2015

30 prêtres du diocèse se sont retrouvés à LALOUVESC pour un temps de retraite, de réflexion.

JPEG - 4.7 Mo

C’est le Père Roger HEBERT ancien vicaire général de l’Ain, curé de Bellegarde, qui nous a aidés à vivre ce temps. Le livre des Actes des apôtres nous a mis à l’école de l’Evangélisation. Temps de retraite, cadeau pour chacun de remise en forme « Message qui devient massage » comme nous le disait le prédicateur. Nous laisser renouveler pour nous refaire un cœur de pasteur, des yeux, des mains, une voix, des pieds de pasteur.

JPEG - 4.7 Mo

Nous étions invités à vivre ce temps sur les épaules des géants… de l’Evangélisation. Avec eux on voit plus loin et plus juste. Ils sont nos maitres parce qu’ils sont de vrais témoins. Ils nous apprennent l’attitude du Pasteur : « Le Pasteur c’est celui qui garde sur lui l’odeur des Brebis » « Sortons, sortons pour offrir à tous la vie de Jésus-Christ.. dehors, il y a une multitude affamée et Jésus qui nous répète sans arrêt : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » Pape François.

JPEG - 4.4 Mo

Des Grands Géants comme Pierre : le croyant de naissance, avec ses générosités, ses hauts et bas. Comme Paul qui sur le chemin de Damas passe de la Loi à la Foi et qui gardera toute sa vie sa fragilité. Comme Philippe : Diacre, évangéliste, audacieux dans sa rencontre avec l’Ethiopien. Comme Barnabé, Fils d’encouragement : rempli d’Esprit Saint et de Foi. Ancien, Juif, Lévite originaire de Chypre. Un des premiers chrétiens. Comme Timothée : L’homme des missions difficiles. De mère Juive convertie au Christianisme et de père païen. Comme Marc, Jean-Marc : homme d’ouverture et d’unité. Consolation pour Paul et proche de Pierre, son secrétaire. Comme Rhode : Servante pleine d’enthousiasme.. Comme Matthias, élu apôtre après la mort et la résurrection de Jésus. Comme Etienne : Diacre, témoin crédible. Le premier à donner sa vie pour le Christ. Comme les nombreux collaborateurs de Pierre et de Paul.

JPEG - 4.6 Mo

Quelques flashs relevés ça et là pour nous aider à vivre dans le ministère :
- Se laisser renouveler par l’écoute, qualité du disciple, notre rencontre personnelle avec le Christ.
- Se laisser porter par l’Esprit. Croire à sa présence qui agit en nous et dans le cœur des autres. Ne prenons pas le risque de lâcher le Saint Esprit.
- La foi ce n’est pas croire que Dieu existe mais c’est croire que j’existe pour Dieu. Ce n’est pas à nous de nous occuper de Dieu mais nous avons à accepter que Dieu s’occupe de nous. La foi c’est ce qui nous donne la force d’avancer même si les vents sont contraires. Nous laisser interroger par la foi des jeunes, des petits.
- La religion de la grâce c’est de me dire que la force est en Dieu, communiqué par le Saint Esprit qui nous configure au Christ.
- Donner de la place au Christ pour le laisser tirer avec nous la charrette de notre vie, de notre ministère.
- Soyons des pyromanes pour propager le feu de la Bonne Nouvelle.
- Evangéliser c’est dire « Toi aussi, tu es aimé de Dieu, du Seigneur Jésus. »
- Dans quels lieux gardons-nous contact avec les petits ?
- Découvrir et se réjouir du travail de la grâce.
- Il faut du temps pour habiter notre ministère : Dieu ne nous veut pas victorieux mais combattants. Dans le travail pastoral regarder d’abord tout ce qu’on a fait et non ce qui nous reste à faire. Lorsque nous tombons, ne pas s’enfermer dans la culpabilité.
- Devenir patient et miséricordieux vis-à-vis des autres en prenant conscience de nos propres misères.
- Ne soyons pas des semeurs de zizanie : « Qu’ils soient uns afin que le monde puisse croire.
- Etre capable de vibrer lorsqu’il y a des joies très grandes dans notre ministère.
- Pourquoi, en vue de quoi suis-je appelé ?
- Le célibat signe de cette vie donnée : une grâce à demander.
- L’Eucharistie célébrée est l’acte le plus important de notre journée puisque nous y rencontrons Jésus. Par l’Eucharistie nous sommes présence de Dieu : « Celui qui ne donne pas Jésus, donne trop peu »
- « Heureux celui qui voit ce que vous voyez » C’est notre Béatitude à nous. Ne soyons pas trop pressés pour voir le travail de la grâce. Soyons des contemplatifs du travail de la grâce en nous et autour de nous.
Enfin sur les épaules d’une Géante : Marie la croyante. L’évangélisatrice auprès d’Elisabeth
- Demander par l’intermédiaire de Marie la grâce de pouvoir vivre notre ministère avec ardeur, empressement, bien volontiers.

JPEG - 4.5 Mo