Suite à la lettre pastorale Edito du bulletin n° 1

La Lettre pastorale de Mgr Blondel sur l’orientation et la vie du diocèse demande que se mette en place un nouveau service, le Service diocésain de l’Initiation chrétienne. "Il prendra en charge les deux grands moments où l’approche de la foi se vit comme une initiation : la catéchèse des enfants et le catéchuménat des adultes".
Ce nouveau service fait sa rentrée en ce mois de septembre 2008 : il réunit désormais les équipes diocésaines de catéchèse des enfants et du catéchuménat des adultes.

Pourquoi ce choix ? Pourquoi prend-il ce nom ?

La mission de ce nouveau service est de sensibiliser à une nouvelle forme d’annonce de la foi pour mieux répondre aux attentes qui se manifestent à tout âge en empruntant le modèle de l’initiation. C’est une invitation à une nouvelle manière de concevoir la catéchèse. En effet, celle-ci n’est pas réservée à l’enfance. La Bonne Nouvelle de l’évangile peut résonner dans le cœur de tout homme quels que soient son âge et sa situation. Pour naître, croître et mûrir, la foi a besoin de lieux de partage et d’expériences. Le rôle du service est d’accompagner cette évolution souhaitée par l’Église de France : respecter la diversité des parcours de chacun, s’intéresser d’abord aux personnes et les mettre en contact avec des « aînés dans la foi », proposer des itinéraires qui permettent à chacun de faire un chemin sur le mode de l’entrée progressive dans l’expérience chrétienne à l’aide « d’une pédagogie au service de l’initiation ». L’initiation chrétienne se comprend comme un itinéraire qui comporte une progression avec, certes un contenu à transmettre, mais surtout une expérience à vivre dans laquelle accompagnateurs et accompagnés sont côte à côte. « Cette évangélisation ne nous conduit pas seulement vers les autres, elle nous conduit vers nous-mêmes, là où, en nous, la parole de Jésus ne cesse de se faire entendre…pour notre propre conversion, pour notre propre liberté, pour notre propre vie » (Cardinal Louis-Marie Billé – Paroles pour espérer, Mame 2005 P.31)
Nous sommes appelés à nous déplacer, à changer notre regard, à renouveler nos pratiques en puisant dans l’expérience du catéchuménat des adultes qui propose, comme aux premiers temps de l’Église, un chemin d’initiation à ceux qui veulent devenir chrétiens.
Une nouvelle orientation qui repose sur des constats

Notre société vit de profonds bouleversements, les situations personnelles et familiales sont diverses, la transmission de la foi d’une génération à l’autre est en panne…et des personnes qui cherchent à donner sens à leur vie frappent à la porte de l’Église.

Quel que soit notre âge, nous sommes habités par un désir de vie, nous avons toujours à découvrir ou à re-découvrir le cœur de notre foi car « on ne naît pas chrétien, on le devient ! » (Tertullien). Il est urgent de faire des propositions nouvelles en direction de ceux qui cherchent Dieu. Des parents d’enfants catéchisés redécouvrent avec joie une Église qu’ils connaissaient peu ou mal…d’autres sont heureux d’apporter leur aide pour une rencontre et d’accompagner l’éveil à la foi de leur enfant…des enfants, des jeunes, des adultes demandent le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Des adultes souhaitent reprendre à frais nouveaux ce qu’ils ont appris dans leur enfance ou recommencent à croire : la communauté chrétienne tout entière est concernée par ces attentes. Elle peut, elle doit proposer l’Évangile et ainsi se mettre « en état d’initiation ».

La catéchèse est l’affaire de toute la communauté et pas seulement celle des catéchistes. Pour se développer et s’enraciner la foi d’un enfant ou d’un adulte a besoin d’un terreau, d’un environnement, de liens. La communauté locale doit être le milieu nourricier qui rend possible l’expérience de foi. Tout baptisé a la responsabilité de rendre compte de sa foi « en entrant en conversation avec ceux qui l’entourent » (Paul VI, encyclique Ecclesiam suam n°67). La catéchèse, une histoire à vivre avec les baptisés de tous âges et avec tous ceux qui sont en quête de la vérité et de la liberté. Chacun peut, à sa mesure, être partie prenante de l’activité catéchétique dans sa paroisse, dans sa communauté locale.

Cette nouvelle orientation nous invite à une coopération et à un décloisonnement entre les différents services : au cours de cette année, le nouveau service diocésain de l’initiation chrétienne en collaboration avec les communautés paroissiales et avec le Service diocésain de la Formation chrétienne, fera des propositions pour sensibiliser de façon cohérente à la pratique de la transmission sur le modèle de l’initiation.

Notre Église d’Ardèche, comme beaucoup d’autres diocèses de France, s’engage aujourd’hui dans une profonde transformation. Saurons-nous la rendre davantage apte à être lieu d’initiation à l’Évangile ?
Peut-être sommes-nous quelque peu désorientés par ce changement, mais nous pouvons compter sur l’Esprit de Dieu qui nous accompagne dans ces temps nouveaux et prier pour que nos communautés soient des lieux où des hommes et des femmes continuent à devenir des disciples et soient porteuses d’espérance, de foi et de charité. Avançons ensemble dans cette voie avec confiance, écoute et patience. Nous comptons sur chacun de vous pour en être le relais.