Au fil de l’histoire de Carpentras : « les juifs du Pape » 30 mai 2016

Ce lundi 30 mai, un car, plein d’ardéchois : acteurs pastoraux dans le diocèse, se dirige vers le Comtat Venaissin et en particulier à Carpentras.

JPEG - 700.2 ko

C’est avec un beau soleil (pas étonnant c’est une des villes les plus ensoleillées de France) que nous arpentons les petits rues de la vieille ville à la découverte de l’histoire mouvementée des juifs du Comtat.

Au XIVème siècle, persécutés à travers tout le royaume de France, les juifs trouvent refuge et tolérance auprès du pape Clément VI, Pape d’ Avignon qui les accueille sur les terres du Comtat Venaissin, c’est pourquoi ils sont appelés « les juifs du pape ». Au fil du temps, la communauté s’étend et ils édifient leur synagogue : classée à ce jour plus vieille synagogue de France encore en activité. La communauté juive de Carpentras, nous a accueillis pour visiter cette synagogue, lieu de culte, mais aussi de culture, de rencontre et de vie (purification, enseignement, cuisson des pains de la Pâque et des pains de consommation courante). Au fil du temps cette communauté va vivre des périodes difficiles : Au XVème siècle, autour de la synagogue va se développer le quartier « des carrières », rue de la juiverie. Ce périmètre leur est réservé jusqu’à l’enfermement exclusif, avec restriction d’activités professionnelles et de circulation dans le reste de la ville.

JPEG - 697.1 ko

Aujourd’hui, il ne reste presque rien de ces maisons mais cette période reste fort présente dans les mémoires de cette communauté.

Au fil des siècles, la communauté s’est éclatée mais elle reste vivante et fière de contribuer à faire connaître son histoire. Ils sont de sensibilité juive traditionnelle (ni séfarade, ni askhénase), c’est le judaïsme comtadin original qui se développe, ils vivent leur foi dans le monde d’aujourd’hui.

JPEG - 741.7 ko

En visitant la ville, nous voyons une ville marquée par son histoire, mais nous n’en avons pas vu toutes les richesses.

JPEG - 726 ko

En repartant nous nous promettons de revenir pour continuer notre découverte.