Comment lire Mt 12,29-30 ? A quoi faut-il rattacher ces versets ? " Ou encore, comment quelqu’un peut-il entrer dans la maison de l’homme fort et piller ses biens, sans avoir d’abord ligoté cet homme fort ? Alors seulement il pillera sa maison. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. "

Dans ces versets, Jésus répond à la question des exorcismes suite à la guérison du possédé aveugle et muet (v.22-24) qui a suscité la question de l’identité du Christ. Les foules voient en Jésus le « Fils de David » tandis que les pharisiens y voient le « chef des démons Béelzeboul ».

Le mal (possession, cécité, surdité) étant considéré comme une manifestation du péché, Jésus, qui fait le bien en guérissant, ne peut pas être du côté du péché. Il est donc du côté du Règne de Dieu (v.28).

C’est par la puissance de l’Esprit de Dieu que Jésus chasse la puissance du mal qui rétablit l’intégrité et la santé de la personne. Le Règne de Dieu ne peut advenir qu’en neutralisant le Mal qui divise.

L’ "homme fort", c’est Satan. Jésus exprime alors son combat contre Satan. Il le ligote et pille ses biens. Les biens sont alors les hommes et les femmes que le Christ sauve du mal à travers les nombreux exorcismes qu’il réalise dans les évangiles. Par la puissance de l’Esprit de Dieu, le Christ peut neutraliser Satan et alors chasser les esprits mauvais des personnes possédées.

Brigitte JEUNEHOMME, Jean-Charles DAZY