Près de 300 personnes à l’écoute de Guy AURENCHE Conférence du 6 février 2015

Le Service Diocésain de Formation Chrétienne avait invité Guy AURENCHE, président du CCFD Terre Solidaire, afin d’assurer une conférence sur le thème "La mondialisation et ses enjeux - Comment participer aux débats contemporains, à la lumière de la Bonne Nouvelle ?".

Lors d’une première rencontre à Viviers, le 6 février, plus de 160 personnes, dont de nombreuses personnes investies dans le CCFD, s’étaient réunis pour venir écouter le président d’honneur de la Fédération Internationale de l’ACAT.

Après un verre de l’amitié partagé avec les participants, à la Maison Diocésaine Charles de Foucauld, Guy AURENCHE a assuré une seconde intervention en soirée à Saint-Péray. Là également, un public important de plus de 130 personnes s’était rassemblé dans les locaux de la Maison Diocésaine de Beauregard.

L’ancien avocat de l’Abbé Pierre a d’abord posé quelques idées clefs préalables, notamment en partant de l’évangile de Jésus et la Samaritaine (Jn 4). Il a ainsi attiré l’attention sur l’attitude de Jésus qui ose la rencontre, qui est en attente vis-à-vis de celui qu’il rencontre, qui accepte de rentrer dans les vicissitudes du monde, pour finalement se poser la seule question qui vaille, c’est-à-dire "où faut-il adorer ?".

Guy AURENCHE a ensuite développé des rendez-vous, où les chrétiens doivent être présents dans le contexte de la mondialisation. Il a ainsi évoqué le rendez-vous de la mondialisation et de l’interdépendance, qu’il a éclairé par l’Alliance de Dieu avec son peuple, préconisant l’attitude du partenariat. Le rendez-vous suivant était celui de la dignité de la personne, en refusant toute démarche de déshumanisation, rappelant Isaïe 43 : "je t’ai gravé dans la paume de mes mains". Le troisième rendez-vous se situait au cœur des situations d’enfermement, qui doivent nous inviter à briser les solitudes et à être à l’écoute. En écoutant Jésus à la synagogue de Nazareth (Lc 4), le président du CCFD a alors invité au rendez-vous de l’engagement dans la construction d’un monde plus juste, en essayant de changer notre regard négatif sur l’action politique. Les deux derniers rendez-vous se situaient au cœur d’un monde affamé et au cœur d’un monde déboussolé. Guy AURENCHE a ainsi relu ce qu’il appelle le "repas solidaire" où Jésus multiplie les pains, après avoir fait confiance à ses disciples ("donnez-leur vous-même à manger") et que ses disciples lui aient fait confiance ("nous n’avons là que cinq pains et deux poissons"). Il a également dit que, face à la multitude des choix pour organiser sa vie, chacun devait trouver en soi-même la boussole qui indique la bonne direction.

La réflexion proposée par Guy AURENCHE a été particulièrement appréciée des participants aux deux conférences. Un temps de questions a permis d’approfondir quelques points. Chacun a pu ensuite repartir nourri de ce regard réaliste sur la mondialisation qui ne sombre ni dans le pessimisme, ni dans l’optimisme. Les points développés par le président du CCFD Terre Solidaire sont un véritable programme d’action pour nos communautés chrétiennes.

Pour permettre à ceux qui n’ont pu être présents à ces deux conférences de profiter de cet intervenant de qualité, le service de formation mettra prochainement en ligne sur le site du diocèse des extraits vidéos de l’intervention de Viviers. Etant donné le succès de cette première série de conférence, le SDFC essayera de proposer chaque année un nouvel intervenant.