Université d’été 2016 de la Mission Universelle à Viviers


Chaque année le Service National de la Mission Universelle de l’Eglise organise son Université d’été dans un diocèse différent permettant ainsi d’allier l’utile à l’agréable : le formation et la découverte d’une région.


C’est donc à Viviers que les 42 participants prêtres, diacres, religieuses, et une majorité de laïcs presque tous en mission ecclésiale, se sont retrouvés du 22 au 26 août pour réfléchir sur le thème : « Annoncer la bonne nouvelle de Laudato Si et de La joie de l’amour ». Le grand soleil, la chaleur et le charme de la maison diocésaine annonçaient pour une semaine calme et reposante.

PNG - 302 ko
PNG - 163.7 ko

Chaque journée commençait par un temps de prière  :


Brigitte Thouvenot nous a initiés à la mémorisation gestuée de la parole de Dieu selon les principes de Marcel Jousse .
Malgré un début un peu « compliqué », le mouvement comme support de le prière n’étant pas vraiment naturel, il faut bien reconnaître que cela a porté ses fruits puisqu’en fin de session nous avions tous mémorisé quelques lignes de la genèse.

Plusieurs conférences nous ont été proposées suivies d’un travail en groupe. :

PNG - 118.2 ko


-Le mardi, Monique Baujard, directrice du Service famille et société pour la Conférence des Evêques de France de 2009 à 2015, a montré le type d’Eglise que le pape François tente de développer dans ses textes de Laudato Si et de la Joie de l’amour…

PNG - 168.1 ko

-Le mercredi, Pierre Diarra nous a parlé des OPM et de la Semaine missionnaire mondiale à venir dont le thème est « Annoncer la Miséricorde ».

PNG - 112.6 ko


-Le jeudi Robert Scholtus, prêtre du diocèse de Metz et entre autre ancien Supérieur du Séminaire de l’Institut Catholique de Paris a animé la journée autour de deux questions :


  • - "La place des chrétiens dans le débat public" que vous pouvez retrouver ici

  • - "Qu’est ce qu’évangéliser ? " que vous pouvez retrouver ici

En complément, des ateliers ont permis d’approfondir certains sujets,

Le réchauffement climatique et la COP21, l’islam : sa nature, notre connaissance ou méconnaissance de l’islam, l’Eglise en Algérie autour du témoignage de Sœur Jacqueline Volle, ardéchoise, missionnaire à Alger depuis déjà quelques années et qui a pu participer à cette université sur son temps de repos annuel.

Le mercredi après-midi, lors d’une visite à l’abbaye d’Aiguebelle nous avons pu rencontrer un moine tout juste rentré de 40 ans de mission à Katouba. Il nous a parlé de sa mission à Katouba et de ses difficultés à se réadapter à la vie en France depuis son retour il y a peu de temps. Son témoignage a eu une résonnance auprès des anciens missionnaires de l’assistance. L’après midi a continué avec une visite du mémorial, simple et émouvant, des moines de Tibhirine et le partage des vêpres avec les moines.

Tous les participants ont apprécié l’accueil chaleureux de la maison diocésaine, les visites de l’exposition Charles de Foucauld et de la grande bibliothèque, la beauté et le calme de Viviers, la sérénité de l’abbaye d’Aiguebelle….Chacun est reparti conforté dans sa mission et riche de nouvelles rencontres et d’échange d’expériences.

.