Enfance Missionnaire rencontre avec le Père Alfonso Bartolotta

JPEG - 38.9 ko


Le 10 avril 2015, de 14h à 16h30, le service diocésain de la coopération missionnaire avait invité les membres de l’équipe élargie de la coopération missionnaire et les responsables des différents services diocésains en contact avec les jeunes à une rencontre avec le Père Alfonso Bartolotta responsable national de l’enfance missionnaire et du pôle mission jeunes. Le but de cette réunion est de relancer l’enfance missionnaire dans le diocèse. Il y a quelques années un groupe existait emmené par Marc LACOUR, ils étaient même partis en séjour à l’étranger.


Le Père Alfonso Bartolotta, originaire du sud de l’Italie, est missionnaire Oblat de Marie Immaculée, prêtre depuis 1993 il a toujours exercé à l’étranger, en Afrique puis en France où il est depuis 9ans. Après quelques généralités sur « La Mission », il nous a présenté l’enfance missionnaire.

Le cœur de l’enfance missionnaire c’est l’accueil et le respect des enfants quelle que soit leur origine culturelle et religieuse ou celle de leurs parents. Aujourd’hui l’Enfance Missionnaire existe dans 140 pays.

L’enfance missionnaire doit être proposée à l’école, à la catéchèse, à l’aumônerie afin que les enfants et les jeunes découvrent qu’ils appartiennent à une église bien plus grande et bien plus jeune que celle qu’ils côtoient dans leur communauté. Chaque année l’Enfance Missionnaire propose à toutes les équipes du monde de soutenir ensemble le même projet. Pour réussir elle doit éveiller les enfants à trois P : PENSER – PRIER - PARTAGER qui touchent les 3 dimensions de la vie humaine et aident à ouvrir l’enfant à l’universel :

    • - PENSER touche la dimension intellectuelle
    • - PRIER touche la dimension spirituelle (dimension verticale : l’enfant est plus proche de Dieu)
    • - PARTAGER touche la dimension humanitaire (dimension horizontale l’enfant est proche des autres)

PENSER pour APPRENDRE et s’ouvrir à de nouveaux horizons, comprendre qu’il existe des chrétiens partout dans le monde. Au fur et à mesure des rencontres les enfants découvrent la vie quotidienne des autres enfants dans le monde : scolarité, religion, famille, santé, alimentation. Chaque année dans le parcours les enfants découvrent un pays différent et un continent différent. Au bout de 5 ans ils ont découvert tous les continents.

PRIER pour AIDER : les enfants n’ont pas les moyens matériels d’aider leurs copains du monde à résoudre leurs problèmes (pas d’argent, pas de voyage) mais ils peuvent prier. Prier c’est confier « l’autre pour qui on ne peut rien faire » à celui qui peut tout. La prière permet de ne pas rester dans l’indifférence : prier c’est penser aux autres et penser aux autres c’est déjà aider.

PARTAGER pour AIDER : Penser aux autres c’est déjà une manière de partager, il est important qu’ils apprennent aussi à partager « ce qu’ils ont », mais en faisant un réel effort, sans demander aux parents. Ainsi ils apprendront plus largement à partager leurs connaissances, leur temps avec ceux qui sont proches d’eux.

Ensuite le Père Bartolotta nous a présenté les outils de l’enfance missionnaire :

Il existe des outils de communication comme des affiches et des dépliants, mais aussi des outils simples mis à la disposition des enfants pour leur permettre de découvrir qu’à leur niveau ils peuvent s’engager, en priant et en partageant pour devenir « enfants missionnaires » (carte de l’enfant missionnaire, carnet de prières, dizainier, tire-lire).
« Les Ailes du Soleil » et « Le Roi aux Visages » sont deux livrets pour les enfants où, en suivant les aventures de Max, jeune héros de leur âge, ils pourront découvrir pour le premier toutes les richesses de différents pays et de leurs habitants, et avec le second tous les secrets des Evangiles à travers ceux des évangélistes. Enfin les accompagnateurs trouveront dans le dossier Cap Mission (livret plus CD) des idées d’animation pour les groupes.

L’an prochain, nous devrions avoir un livre couleur « Prier avec les enfants du monde », un nouveau livret de prières de 23 pays différents, donnant sur la double page des éléments du contexte social, culturel et religieux du pays et une vidéo : « Voyage avec les enfants du monde » où deux ados (garçon et fille) nous font découvrir la mission dans les 5 continents.

Le père Bartolotta nous a ensuite donné quelques conseils pour la mise en œuvre de l’enfance missionnaire dans notre diocèse, en s’appuyant sur les structures existantes et les animateurs déjà présents car ce sont eux qui connaissent les enfants. A la fin de la rencontre chacun a pu consulter et emprunter le matériel qu’il avait apporté.