Un dimanche à Bésignoles avec les frères venus d’ailleurs

Le dimanche 26 juin 2016, la célébration de la messe dominicale à Privas sera animée par des paroissiens migrants venus d’Arménie, d’Albanie, du Bénin et de Syrie. Une équipe vivante s’est créée avec des paroissiens pour animer la messe et signifier l’Amour de Dieu pour tout homme dans la grande famille humaine.

Lors de la préparation, l’équipe a échangé sur les différentes pratiques religieuses dans leur pays respectif.

  • -Les Albanais ont dit que les religions chez eux cohabitent fraternellement. C’est l’exception albanaise qu’a souligné le pape François lors de son voyage en Albanie en 2016.
  • -Les Arméniens soulignent le sens du sacré, par exemple quand ils sortent de l’église, ils le font en reculant pour ne pas tourner le dos à l’autel.
  • -Les Africains nous disent leur joie de louer Dieu avec danses, chants et musique.
  • -Les Syriens considèrent que la France est la fille aînée de l’Église, ils nous disent leur courage de vivre leur foi même s’ils se sentent déracinés.

Après la messe, un repas partagé à Bésignoles est proposé à tous, frères venus d’ailleurs et frères d’ici. La communauté protestante est aussi invitée à se joindre aux paroissiens de St Jean du pays de Privas.