Pèlerinage 2012 Pastorale de la santé à Lalouvesc

Pour notre pèlerinage à Lalouvesc, ce vendredi 14 septembre 2012, par un beau soleil, ce sont plus de 500 personnes qui prenaient place dans la basilique. La cérémonie était présidée, cette année, par Régis Bombardierie, Aumônier du centre hospitalier d’Annonay. Celui-ci était accompagné de 5 prêtres et de 2 diacres. L’homélie était confiée au diacre René Gauthier, accompagnateur diocésain des membres de la Pastorale de la Santé.

Prenant la parole, il nous invitait à dire le « je vous salue Marie » tous ensemble : soignants, prêtres, accompagnateurs, visiteurs, personnes âgées, malades ou portant un handicap. Puis il a précisé que nous étions sur la montagne « en ce lieu béni de Lalouvesc ». La montagne, dans la bible, est le lieu de la rencontre avec Dieu.

Notre diacre a insisté sur « prier le chapelet » thème retenu cette année, en union avec Lourdes. Nous invitant à méditer les mystères de la vie de Jésus, mystères joyeux, douloureux, glorieux et lumineux, l’Eglise nous donne un moyen (parmi d’autres) pour nous introduire dans le cœur à cœur avec Jésus. Notre prière passe ainsi par les mains et le cœur de Marie qui redonne tout à Jésus. Marie n’est-elle pas appelée : « Marie médiatrice de toutes grâces » ?

En conclusion, il nous a rappelé que l’ Eglise fêtait cette année, le cinquantième anniversaire du concile Vatican II, et qu’à cette occasion notre pape Benoît XVI nous proposait « une Année de la Foi » Ce sera un beau cadeau pour toute l’Eglise afin de nous fortifier dans la foi et en être témoin.

Après une belle cérémonie pleine de recueillement et de ferveur, tout le monde s’est retrouvé dans le jardin des pères Jésuites, pour un temps de convivialité et de partage.

En fin de soirée, chacun et chacune est reparti, le cœur plein de joie, dans leur paroisse respective : Sainte Claire Annonay-Vocance, Saint Christophe, Sainte Croix du Rhône et Saint Régis d’Ay Daronne, avec une image du bienheureux Jean-Paul II, priant le chapelet, et une phrase tirée de son allocution prononcée à Lourdes le 14 août 2004.