Engage-toi, Engageons-nous, Engagez-vous !…


Engage-toi,
Engageons-nous,

Engagez-vous !}}

Quand on regarde la vie de notre paroisse St Christophe,e, on se demande : comment faire pour tout assumer afin d’être vraiment au service des habitants des 13 communes qui la composent ?

C’est vrai qu’il y a déjà des personnes engagées dans la vie de la paroisse : Liturgie, chants, fleurs, ménage, accueil, baptêmes, pastorale des funérailles, calendrier, Festiroc, EAP, etc.…

Mais il y a encore tant et tant à faire, tant et tant de services qui cherchent du monde : la catéchèse et l’éveil à la foi, l’oecuménisme, la préparation au baptême et au mariage, le dialogue inter religieux, la liturgie, les servants d’autel, les aumôneries etc… Ah, si chacun mettait ses dons au service de tous, ce serait formidable  !!!

N’attendons pas que quelqu’un frappe à notre porte pour proposer nos services : " la moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux "… Il tient à chacun de nous que les ouvriers soient assez nombreux …

Et puis, si aujourd’hui, chacun ne prend pas sa part du " service de l’Evangile ", demain, qu’en sera-t-il demain ? il sera trop tard … ce sera le désert !

Si vous dites : " je n’en suis pas capable ", " je n’ai pas les qualités pour… ", C’est tant mieux et plutôt bon signe … Souvenez- vous des apôtres : ils n’étaient pas théologiens, ils n’avaient pas de diplômes, ils doutaient et ils avaient peur… Finalement ne leur ressemblons-nous pas tous un peu ? Pourtant, s’ils n’avaient pas répondu à l’appel, s’ils n’avaient pas pris leur part dans la mission, seriez-vous en train de lire cet édito  ?

Le Carême, ce temps que nous vivons en ce moment, ce temps de conversion, repose sur la prière, la pénitence et le partage.

La pénitence n’est pas une fin en soi, mais la recherche d’une plus grande disponibilité intérieure. Le partage peut prendre différentes formes, notamment celle du don, du don de son temps, du don de ses talents, du don d’un peu de soi-même pour que notre église paroissiale vive, là ou nous sommes.

H.DR