Un même amour, toujours !

Pourquoi l’Église refuse que des personnes divorcées puissent se remarier ?

Il s’agit bien de cette exigence radicale posée par l’Église : l’indissolubilité du mariage.

Et en effet, à ce jour, il n’est pas possible de se remarier à l’Église qui considère la première union comme définitive (jusqu’au décès de l’un des deux conjoints).

Il est vrai que si l’ensemble du christianisme affirme le mariage comme indissoluble (s’appuyant ainsi sur une parole du Christ "l’homme ne séparera pas ce que Dieu a uni"), l’Église catholique est la seule confession qui en fait une discipline stricte (les protestants et orthodoxes tolèrent un remariage).

Mais le débat ne sera jamais vraiment clos dans notre Église. En effet pour certains : "personne n’est obligé d’être chrétien, et être chrétien c’est accepter cet appel à la radicalité".

Pour d’autres, cette radicalité s’accorde mal avec la miséricorde de Dieu (voir, par exemple, l’épisode de la femme adultère dans l’Évangile que Jésus refuse de condamner).

Cette radicalité ne semble pas non plus tenir compte de la fragilité humaine. En effet, parfois le lien qui unit deux personnes devient tellement destructeur pour l’un ou l’autre ou pour les enfants qu’il est préférable de se séparer, momentanément au moins.

Pour nous, chrétiens, mariés et engagés dans la préparation des jeunes couples au mariage, nous sommes forcément interpellés par ces deux approches et voici deux convictions qui émergent de nos discussions et de nos partages au sein de notre équipe :

- Il est possible de vivre un amour durable et même qui grandit avec le temps. Beaucoup d’autres pourraient comme nous en témoigner : "Parce que je savais par avance qu’il y aurait des difficultés, j’ai choisi de m’engager à tout faire pour l’aimer tel qu’il est, quoiqu’il arrive". C’est dans ce "tout faire" que les couples cultivent les ingrédients qui font vivre et grandir la flamme de l’amour.

Au CPM (Centre de préparatin au mariage), c’est notre mission d’aider les couples à préparer sérieusement cet engagement, à découvrir les "ingrédients" et à s’engager sur ce chemin du bonheur partagé. Cette mission nous a été rappelée par la Conférence des évêques de France, au cours de son assemblée annuelle à Lourdes fin 2002.

- La séparation, le divorce sont des expériences douloureuses, engendrant des blessures difficiles à cicatriser. Ainsi, aucun chrétien ne peut porter de jugement négatif sur son "frère" qui a vécu une telle expérience. Jésus nous a montré l’exemple, lui qui a d’abord posé un regard d’amour et de compassion sur Mathieu, Zachée ou Marie-Madeleine. Il leur a permis de se relever.

Groupe CPM (centre de préparation au mariage) d’ANNONAY

P.-S.

Le Centre de préparation au mariage est un organisme national, de l’Église catholique qui fédère les groupes disséminés dans tous les diocèses. Ces groupes, composés de couples mariés et, souvent, d’un prêtre accompagnateur animent les rencontres de fiancés. Ils ont pour mission d’accompagner les jeunes qui font une demande de mariage à l’Église et proposent pour cela une approche humaine et spirituelle de la vie à deux (environ 47 000 jeunes sont ainsi accompagnés chaque année en France).