Fête départementale de la Mission Ouvrière Charmes le 18 avril 2015

La Mission Ouvrière est un collectif qui regroupe l’ACE (Action Catholique des enfants), l’ACO (Action Catholique Ouvrière), la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), le GREPO (Groupe de Recherche et d’Etude en Pastorale Ouvrière), les prêtres, religieux, religieuses, diacres en monde ouvrier.

Depuis quatre ans en Ardèche, la Mission Ouvrière a agit afin de mettre en place des « Missions Ouvrières Locales » (MOL). Cela fait deux ans que quatre adultes ont été appelés par le Père évêque et le comité diocésaine de la MO pour favoriser cette mise en place : Aline sur Annonay, Monique sur Le Cheylard, Cécile sur Aubenas et Christine sur La Voulte en remplacement de Bénédicte. Un certain nombre d’événements ce sont vécus dans les différents secteurs : célébration de Noël, partages, pique-nique de fin d’année ou participation à la fête des peuples.

Afin de préparer la rencontre nationale de la Mission Ouvrière à Lourdes pour Pentecôte et aussi pour se retrouver, faire la fête et prendre le temps de partager en inter mouvements, plusieurs dizaines de personnes se sont retrouvés toutes générations confondues.

JPEG - 206.8 ko

Le thème de la rencontre nationale de la MO à Lourdes est « Élargis l’espace de ta tente » d’après Isaïe, chapitre 54, verset 2.
D’où le thème de la tente également pour la rencontre départementale.
Douze délégués vont représenter le diocèse de Viviers : Ryan, Clément, Robin et Maxime du club ACE de Privas, Jeanne, Germaine, Jean-Louis en tant qu’invités, Aline et Christine de l’ACO, ainsi que Jean-Marc et Fernand du comité départemental.

La rencontre de Charmes a débuté par des chants de l’ACE qui ont mis une bonne ambiance et des chants de l’ACO (comme le chiffon rouge).
Ensuite, les jeunes du club ACE de Privas ont animés des jeux comme le jeu du béret ou les chaises musicales. Ce fut un bon moment de détente où tout le monde a pu participer.

JPEG - 133.7 ko

Après les jeux, et la visionnage d’un diaporama, place au travail en groupe. Nous avons réfléchi à ce que nous voulions apporter à Lourdes pour notre mouvement et comme le faire vivre :

  1. Faire connaître le monde ouvrier et sa vie dans l’Église
  2. Apport des révisions de vie et de notre double fidélité aux autres et à Dieu
  3. S’ouvrir à d’autres religions et mieux les connaître
  4. A Lourdes voir que l’on n’est pas seul à bouger
  5. Donner la parole à ceux qui ne l’ont pas toujours.

JPEG - 98.1 ko

Ensuite nous avons partagé le repas dans une bonne ambiance. On s’est aperçu que ce que l’on a mangé et bu nous a permit de voyager : eau de Vals et d’Arcens, côte du Vivarais (Ardèche), cidre (Normandie), pizza (Italie), flammekueche (Nord), endives (Nord), camembert (Normandie), beignet de bananes (Madagascar), croquant (Provence), cookies (Etats Unis).
Pour finir, les plus courageux et les plus motivés ont fait la fête en musique.

Pas de doute, la tente peut encore s’élargir….