Projet pour la maison diocésaine de Beauregard

Après plusieurs années de réflexion, le projet de la maison diocésaine de Beauregard à SAINT PERAY, se précise enfin.

Un nouveau projet pour la maison

La maison diocésaine, qui n’a pas connu de travaux importants depuis le milieu des années 1980, nécessite des rénovations. Les groupes qui la fréquentent ont évolué et n’ont plus les mêmes besoins. La nouvelle configuration de la maison diocésaine « Charles de Foucauld », à VIVIERS, a des répercussions sur la maison de Beauregard. Un nouveau projet pour la maison est devenu indispensable.

Plusieurs équipes ont travaillées sur ce nouveau projet. Mais diverses propositions extérieures nous ont obligés à repousser, à plusieurs reprises, le projet définitif.

Dans sa configuration actuelle la maison diocésaine de Beauregard à SAINT PERAY, peut accueillir des groupes (accueil en journée, repas, nuits) jusqu’en décembre 2015. Pendant les travaux, il est envisagé de continuer l’accueil. Pour des réservations à partir de 2016, ne pas hésiter à contacter la directrice : Catherine THOMAS.

Une maison diocésaine de qualité à Beauregard

A partir de 2016 le diocèse souhaite une maison diocésaine de qualité à Beauregard, pour un accueil exclusivement en journée.
La maison disposera de deux salles de réunion de 50 personnes, dont une équipée d’une cuisine en libre accès, et d’une grande salle de réunion pour 100 personnes. Ces salles seront équipées de la Wifi et de vidéos projecteurs. Il y aura aussi un oratoire et plusieurs salles de carrefours.

Il sera toujours possible de déjeuner ou de diner à BEAUREGARD, par contre la maison n’assurera plus d’hébergement de nuit. Toutefois des partenariats avec des hôtels locaux sont actuellement étudiés pour permettre quelques réunions sur plusieurs jours.

La nouvelle maison diocésaine serait située dans le château.

Un collège catholique

L’Enseignement Catholique a demandé à l’évêque d’étudier, sur le site de Beauregard, la possibilité d’un collège. Si l’administration accorde l’ouverture d’un nouvel établissement, celui-ci pourrait se construire autour de la « maison du bas ». L’Association Diocésaine de Viviers céderait alors, par bail emphytéotique, cette partie de la propriété.

Un collège catholique présenterait de nombreux avantages pour l’avenir de la maison de Beauregard. Cela permettrait de ne pas avoir à se séparer d’une partie des bâtiments et garderait pour l’ensemble du site sa vocation ecclésiale.
Une réflexion est menée pour mutualiser certains espaces et services.

Du feu vert de l’administration de l’Education Nationale dépend les dernières étapes du projet.