Bienheureux PIERRE VIGNE

Bienheureux Pierre VIGNE ( 1670 – 1740 )
Un pur Ardéchois, né à Privas le 20 août 1670 dans une famille de commerçants. Il est le cinquième enfant. Saisi par Dieu, il lui consacre toute sa vie. Ordonné prêtre à Bourg St Andéol, le 18 septembre 1694, il est nommé vicaire à Saint Agrève. En 1700, il entre chez les Lazaristes puis les quitte après 5 ans, on le retrouvera, entre autres, aux Ollières, à Saint Fortunat. En 1712, il arrive à Boucieu le Roi, séduit par le charme des lieux, il décide d’y édifier un grand Chemin de Croix.
En 1713, une certaine Marguerite de Nozières offre ses services au père Vigne pour accompagner les pèlerins sur ce parcours et l’expliquer. C’est ainsi que naîtra la communauté du Saint Sacrement. D’autres la suivront bientôt….Le 30 novembre 1715, Pierre Vigne remet la croix et l’habit religieux à sept jeunes femmes rassemblées pour accompagner les pèlerins au long du « Voyage du Calvaire ». Elles ont décidé, depuis plusieurs mois, de mener ensemble une vie de prière et de charité. D’autres les rejoignent bientôt. Elles s’occupent aussi d’instruire les enfants du village.
Les premières « Sœurs du Saint Sacrement » prononcent leurs vœux le 8 septembre 1722. Dès lors la Congrégation se développe jusqu’à déborder largement le Vivarais vers la Provence et le Dauphiné.
Infatigable, Pierre Vigne continue ses missions dans les villages les plus écartés. Sa charité est sans limite : il donne tout ce qu’il possède, il court au-devant des malades, comme en cette année 1722 où il va soigner les habitants de Rochepaule frappés par la peste. Il meurt le 8 juillet 1740, au cours d’une mission, à Rencurel, dans le Vercors. Une foule accompagne son corps jusqu’à Boucieu où il est inhumé dans l’église paroissiale.