Le défi de la rencontre

Un beau défi que le réseau des sœurs de la Présentation de Marie a décidé de relever ces 19 et 20 octobre à Bourg Saint Andéol.

450 personnes venues de différentes régions de France (de Bordeaux jusqu’à Sorgues en passant par Castres, Brioude, St Chely d’Apcher, Rouen et bien d’autres) et des délégations ou représentant d’Espagne, du Portugal, d’Italie, du Sénégal et du Mozambique. Des professeurs, des éducateurs, des personnels soignants, des personnels de service, administratifs, des élèves, des bénévoles des établissements scolaires et de santé du réseau de la Présentation de Marie, des religieuses, des membres des fraternités proches de la congrégation, quelques parents. Accueillies dès le vendredi matin dans la magnifique salle omnisports de Bourg Saint Andéol aimablement mise à disposition par la mairie et remarquablement équipée par les services municipaux et les personnels d’entretien de l’ensemble scolaire Marie Rivier et de la congrégation. Bien encadrées par le service sécurité des élèves du lycée professionnel du Teil.

Le défi a été relevé : deux conférences très différentes mais aussi passionnantes l’une que l’autre. Vendredi : le Père Thierry Magnin, prêtre, recteur de la faculté catholique de Lyon mais aussi scientifique très investi dans les réflexions éthiques autour du transhumanisme nous a présenté tout ce qui est déjà « possible » autour de l’homme augmenté et tout ce qui le sera demain. Cela donne le vertige, mais il nous a ensuite amené à réfléchir sur ce qu’est l’humanité et comment au milieu de toutes ces mutations l’homme pouvait garder cette humanité, sa fragilité féconde, la richesse de sa diversité. Il nous a rappelé l’importance de l’unité « corps, cœur et esprit » à tenter de réaliser de façon constante.

Samedi : Farah Maïza et Théophile Grzybowski , de l’association coexister et de l’entreprise Convivencia nous ont « emportés » dans l’enthousiasme de leur jeunesse pour essayer de nous convaincre que la diversité convictionnelle crée du lien dans l’entreprise mais que pour cela il faut accepter de dépasser ses préjugés, d’aller à la rencontre de l’autre en cherchant ce qu’il a à nous apporter, agir ensemble en s’ouvrant à l’autre sans renoncer à soi-même. Les jeunes de cette association sont nombreux à réussir ce pari. Pourquoi pas nous ?

Le vendredi après-midi et le samedi après-midi, de très nombreux ateliers ont offert aux participants de comprendre le sens de « corps-cœur-esprit » : le jonglage, le chant choral, la zumba, la méditation, l’improvisation théâtrale, l’écoute empathique et bien d’autres ou d’apprendre des outils pour aller à la rencontre de l’autre : la médiation, la coopération, le langage des signes, la communication non violente et bien d’autres.

Les journées ont été ponctuées de nombreux temps conviviaux : Le groupe musical « Let It bible » nous a accompagné dans les chants et nous a « enchantés » par sa musique, Maryse a fait danser presque 450 personnes dans sa « flashmob », des élèves designers du lycée professionnel de Castres ont remarquablement mis en dessins ces deux journées, les délicieux repas du soir, servis par les élèves du lycée hôtelier de Bourg, ont été joyeusement accompagnés par Angelo et Séraphine, les Clowns malicieux, les élèves du groupe théâtre de Marie Rivier, des groupe musicaux. Les élèves de l’association Initiatives et Ouverture ( IO) du Lycée Bellevue Marie Rivier à Alès et de l’ensemble scolaire Marie Rivier de Bourg Saint Andéol se sont mis au service de l’Association Marie Rivier

Solidarité pour nous garder le cœur ouvert à une solidarité internationale, lieu de rencontre et d’échanges.

Bref défi réussi. Nous repartons tous dans nos différents établissements avec une énergie positive qui nous permettra d’aller à la rencontre.

Chantal Daniel
Responsable de la Formation au réseau de la Présentation de Marie.