L’action de l’Esprit Saint dans l’Ardèche est visible ! Message de Mgr Jean-Louis BALSA pour la Pentecôte 2016

JPEG - 34.3 ko

Au fur et à mesure que je parcours l’Ardèche, j’ai l’immense privilège de constater que l’Esprit Saint souffle ici.
La Pentecôte que nous célébrons depuis 2000 ans est un événement réel pour beaucoup d’Ardéchois, manifestent ainsi que les dimensions corporelles et intellectuelles ne suffisent pas à faire un homme, s’il n’y a pas simultanément une grande dimension spirituelle.
Je voudrais par ces quelques lignes vous le partager.

D’abord, les dizaines de jeunes et d’adultes que j’ai confirmés ces temps-ci.
Ici, c’est plutôt en classe de seconde que des jeunes demandent à recevoir ce sacrement qui manifeste l’intérêt que Dieu leur porte en leur donnant son propre Esprit. Ou bien aussi, lorsque la vie a fait du chemin et que des adultes se présentent.
Les lettres qui me sont écrites à cette occasion montrent que l’action de l’Esprit Saint se manifeste dans deux dimensions fondamentales de ceux qui le reçoivent.
D’abord, c’est bien l’Esprit du Père qui se manifeste quand les confirmands indiquent tout ce qu’ils souhaitent créer, leurs projets, leur volonté de tout faire pour une vie belle, bonne et vraie pour eux et pour les autres.
A l’occasion de ces confirmations se manifeste une puissance créatrice insoupçonnée chez chacun, la puissance de l’Esprit du Père qui leur dit que leurs projets personnels ne sont pas relatifs, mais sont à un niveau universel, celui de Dieu.
Et le même Esprit se manifeste aussi comme celui du Fils, Jésus-Christ, qui se révèle en chacun comme l’Esprit qui sauve.
Beaucoup de lettres expriment ainsi cette conscience de devoir être sauvés, là où la vie n’a parfois plus de sens. Chez les jeunes, c’est tangible quand ils expriment leurs grandes souffrances liées aux difficultés familiales, aux séparations de leurs parents, à leurs doutes de pouvoir faire autrement, à leurs crises personnelles, leur recherche d’identité. Et aussi, la compassion que beaucoup ont pour ce monde déchiré et pour lequel ils croient de tout leur cœur que Jésus est le chemin, la vérité et la vie pour un monde autre.
Ils expriment dans leurs lettres que Jésus les a rejoints et ils demandent à l’Esprit de les aider à vivre comme Lui pour traverser toutes formes de mort.

Et que dire de cette semaine où d’autres jeunes ont été à l’école de la prière à Viviers. Evidemment, aucun média n’en a parlé puisqu’il s’agissait de Vie et non de violence et de mort. Là aussi, que 70 jeunes passent une semaine à dialoguer avec Dieu, cela n’intéresse personne. Sauf l’Esprit de Dieu qui témoigne que l’intériorité personnelle de chacun a une dimension universelle. Ce sont ces jeunes qui sauvent le monde en laissant Dieu agir en eux et avec eux.

Et que dire de ces jeunes que j’ai confirmés dans cette bouleversante institution de Béthanie dans le sud de l’Ardèche.
Bouleversante rencontre voulue par Dieu avec des jeunes hommes et femmes qui sont frappés par d’injustes et profonds handicaps.
Que les mots sont faibles pour vous témoigner de la manifestation de l’Esprit de Dieu chez chacun, de manière simple, directe, évidente, dans un langage de gestes, de cris, de silences plus beaux encore que les chants grégoriens, les musiques de Glorius, ou les plus grandes œuvres de Bach.
Et la manifestation de l’Esprit de Jésus chez tous ceux qui les accompagnent.

Et il faudrait tellement dire encore les œuvres de l’Esprit Saint dans l’Ardèche.
Je souhaite à tous ceux qui lisent ces lignes cette rencontre créatrice et salvatrice avec l’Esprit Saint Dieu et de son Fils, Jésus de Nazareth .
Croire en l’Esprit Saint n’est pas un pari. C’est l’expérience concrète et personnelle la bonté et la miséricorde de Dieu à notre égard.
C’est expérimenter que la moindre étincelle de vie ou le moindre combat pour la vie, si c’est dans l’Esprit de Dieu comme l’a vécu Jésus, alors tout cela est de même nature que Dieu lui-même.

Bonne fête de la Pentecôte.

+ Jean-Louis BALSA
Evêque de Viviers