A tous ceux d’entre vous qui avez fondé une famille Editorial de Mgr Jean-Louis BALSA du 16 avril 2016

A tous ceux d’entre vous qui avez fondé une famille, je veux vous témoigner avec les prêtres que toute notre vie, tout notre sacerdoce, est imprégné d’enthousiasme et de compassion pour l’amour de vos couples et de vos familles.
Nous sommes les témoins de votre amour naissant, de vos rêves, de vos projets, souvent dès les premiers instants, quand nous vous avons connus jeunes, ou que vous êtes venus vous présenter pour demander votre mariage, et demander notre soutien et notre accompagnement.
Nous les prêtres, parce que nous n’avons pas la même vocation que vous, les familles, nous faisons tout pour que vous vous aimiez. Notre vocation est d’aimer que vous vous aimiez et que vous transmettiez la vie.
Ce regard extérieur, bien que nous ayons chacun grandi dans une famille nous donne un regard, non pas extérieur, mais autre, sur les familles que vous faites naître et grandir.

Et c’est parce que nous vivons pour l’unité et le bonheur de votre vie de famille, que nous vous proposons sans cesse de vous alimenter du sacrement de mariage, animés de l’Esprit de Jésus-Christ reçu à votre Confirmation.
C’est pour cela que nous vous encourageons à vivre dans vos familles le pardon reçu de Dieu qui nous donne de nous pardonner en famille de la seule manière qui soit solide et durable, celle de Jésus-Christ.
C’est pour cela que nous vous proposons de ne jamais prendre le risque d’aller vers votre conjoint ou vos enfants en dehors du chemin que Dieu prend pour venir vers nous tel qu’Il se donne donne dans l’Eucharistie.
Que nos familles soient une Eucharistie vécue de façon permanente comme une offrande agréable à Dieu.

C’est pour tout cela que le Pape François nous propose son Exhortation apostolique Amoris Laetitia près un synode où le Saint Esprit s’est exprimé.
Repartir des Saintes Ecritures, puis regarder lucidement les réalités de la famille, l’enseignement de l’Eglise, goûter à nouveau l’Hymne à l’amour exprimé par Saint Paul, et à partir de là, la fécondité de l’amour.
Et pour ouvrir aussi à des perspectives pastorales pour accompagner et intégrer les personnes abandonnées, séparées ou divorcées, ainsi que la souffrance des enfants dans la division des parents.

Je vous le redis, nous évêques et prêtres, nous sommes ordonnés à votre vie, l’engagement de toute notre vie est d’aimer votre amour, et de souffrir de vos souffrances, et de vous annoncer la miséricorde de Dieu envers tous.
Et qu’au sein de vos familles naissent des futurs prêtres qui à leur tour aimeront ceux qui s’aiment au nom à cause de Jésus.

Que l’Eglise soit ce lieu de vie et de réconciliation de toute famille.

+ Jean-Louis BALSA
Evêque de Viviers

JPEG - 34.3 ko