MESSAGE DE MGR JEAN-LOUIS BALSA, EVEQUE NOMME DE VIVIERS, A L’EGLISE QUI EST EN ARDECHE Nice, le 22 mai 2015

Mes Amis,

La Paix soit avec vous !

Depuis que j’ai répondu à l’appel du Pape François à devenir votre évêque, j’ai lu et relu les belles et sages paroles de foi que vous a adressées Mgr François Blondel lors de la messe chrismale dernière en la cathédrale Saint Vincent.
« Et moi, je vais dire au nouvel évêque : ils sont vivants, ils se donnent, ils cherchent, ils témoignent, eux et elles qui sont le peuple de Dieu ».
C’est la première parole qui m’est venue de l’Ardèche, moi qui ne sais rien de vous, qui n’ai même jamais foulé votre terre. Cette parole est pour moi digne de foi, elle m’ouvre à l’espérance et elle me donne déjà le désir de vous aimer.

Je vous salue donc, vous tous frères et sœurs de l’Eglise de Viviers qui est en Ardèche, vous qui êtes vivants, donnés, chercheurs et témoins.
Parmi vous, je salue fraternellement les prêtres qui sont mes premiers collaborateurs dans le sacerdoce pour conduire, sanctifier et enseigner le Peuple de Dieu au nom de Jésus-Christ et dans son Esprit. Que le poids du jour soit un fardeau léger à porter.
Je salue les diacres et leurs familles qui agissent pour que l’Eglise soit toujours la véritable diaconie du Christ serviteur des pauvres.
Je salue tous les responsables pastoraux laïcs qui contribuent par leur vocation baptismale, à animer l’Eglise comme corps du Christ.
Je salue tous les fidèles laïcs actifs ou retraités, qui font de leur vie et de leurs engagements personnels, familiaux, professionnels, culturels, artistiques, politiques, syndicaux, associatifs, une offrande vivante agréable à Dieu.

Je salue les moines, moniales, religieuses et religieux de notre diocèse, vous qui lui donnez une âme.

Et vous qui êtes jeunes, bien sûr je vous salue aussi, que vous soyez encore en études ou déjà au travail. J’imagine déjà de belles rencontres, avec vous, vos éducateurs, pour faire grandir ensemble notre passion pour Jésus-Christ et en témoigner.

Enfin je salue tous ceux qui souffrent de toutes sortes de maux et de maladies, tous ceux qui sont privés de liberté, tous ceux qui sont en prison, tous ceux parents et enfants, qui vivent douloureusement leur situation familiale, tous ceux que le péché ronge ou détruit. Je viens témoigner que Jésus-Christ a vaincu la mort et qu’il nous a donné son Esprit pour que nous ayons la vie. C’est cette expérience de pardon et de réconciliation dont les femmes et les hommes de notre diocèse vivent depuis 1500 ans et que nous vous proposons aujourd’hui.

Je vous rejoindrai dans quelques semaines et je vous invite d’ores et déjà pour mon ordination le samedi 12 septembre à 15h00 à Viviers.
J’aurai quitté les rives de la Méditerranée, Nice mon diocèse pour lequel je suis prêtre depuis 31 ans et Antibes la ville dans laquelle j’ai grandi, pour passer sur les autres rives, celles du Rhône et de tous ses affluents ardéchois, sans oublier les sources de la Loire.
C’est vous que j’ai maintenant hâte de rencontrer.

Mes Amis, je vous demande de prier pour moi, pour Mgr François Blondel, et de prier pour notre diocèse de Viviers et pour le diocèse de Nice.
Que Saint Jean-François Régis, Sainte Thérèse Couderc et le Bienheureux Charles de Foucauld nous accompagnent.

A Nice, le 22 mai 2015,

+ Jean-Louis BALSA
Evêque nommé de Viviers