Quelques éléments de la biographie de Monseigneur Jean HERMIL

Monseigneur Jean HERMIL est né le 24 septembre 1917 à Charolles en Saône et Loire.

En 1927, il rentre au séminaire de Rimont, puis commence ses études de philosophie au grand séminaire d’Autun, et très vite il va au séminaire universitaire de Lyon.

Après son service militaire, il est ordonné prêtre le 5 juillet 1942, le jour même de la mort de son père.

Il est d’abord vicaire à la paroisse St Vincent de Mâcon et très vite, en 1943, il est nommé aumônier diocésain de la Jeunesse rurale catholique.

En 1954 il prend la responsabilité des œuvres rurales et l’aumônerie de l’Action catholique générale féminine et il est amené à travailler étroitement avec le mouvement familial rural.

Il est nommé curé de la paroisse Saint Vincent de Mâcon en 1956 où il restera 7 ans.

C’est le 20 mai 1963 que le père Jean HERMIL est nommé évêque auxiliaire d’Autun et il est ordonné évêque le 7 juillet 1963 en l’Eglise St Pierre de Mâcon.

C’est ainsi qu’il va immédiatement partir à Rome pour participer au Concile Vatican II, qui était commencé depuis un an. Cette expérience conciliaire le marquera toute sa vie.

Le 14 décembre 1965, toujours pendant le concile, il est nommé évêque de Viviers par le Pape Paul VI. Il sera installé à Viviers le 30 janvier 1966, succédant à Mgr Alfred COUDERC.

Le 15 octobre 1992, 3 semaines après l’anniversaire de ses 75 ans, sa démission est acceptée par le Pape Jean-Paul II et le 8 novembre 1992 la cathédrale est pleine pour la célébration de « l’au revoir du diocèse » à cet évêque qui sera resté 27 ans au service de l’Eglise catholique en Ardèche.

Monseigneur Jean HERMIL s’est d’abord retiré à Marsanne dans la Drôme, puis à Mâcon.

C’est Monseigneur Jean Bonfils qui lui succédera en janvier 1993.

Sa dernière visite dans le diocèse a eu lieu lors de la célébration de ses 40 ans d’épiscopat, le 27 juin 2003.

Mgr Hermil en 2003