En chemin comme les disciples d’Emmaüs Samedi 30 septembre 2017

Dans sa lettre pastorale "Avance au large !", Mgr Jean-Louis BALSA, évêque de Viviers, invite cinq grandes pastorales à se réunir pour réfléchir à partir d’un passage d’Evangile qui lui est propre afin de pouvoir imaginer une vision pour l’avenir de l’Eglise catholique en Ardèche.

Parmi ces cinq grandes "zones de pêches", l’une d’entre elle s’appelle la pastorale des disciples d’Emmaüs. Elle réunit les acteurs de la catéchèse, du catéchuménat, de la formation, de la bibliothèque, des pèlerinages, de la pastorale des familles, de la préparation au mariage et au baptême, des équipes funérailles.

Toutes les personnes qui agissent dans ces différents domaines étaient donc invitées à se retrouver, samedi 30 septembre, à Charmes sur Rhône. Comme les disciples d’Emmaüs qui font route de Jérusalem à Emmaüs, après la mort du Christ sur la croix, la cinquantaine de participants a marché dans les environs de Charmes tout en écoutant des passages du récit des disciples d’Emmaüs. Chacun était ainsi invité à partager avec un autre compagnon sur une question en lien avec le texte.

JPEG - 1.6 Mo

JPEG - 1.5 Mo

JPEG - 1.6 Mo

Après cette marche en compagnie du Christ et des deux disciples, les acteurs de la pastorale se sont rassemblés à l’église du village pour célébrer l’Eucharistie, au moment où Jésus partage le pain avec ses compagnons de route. Cette célébration fut suivi d’un sympathique apéritif et d’un repas tiré du sac. Mgr BALSA et le Père Christian GOUDARD, vicaire général, ont pu profiter de ce moment pour partager avec les participants.

JPEG - 1.7 Mo

JPEG - 1.6 Mo

Durant l’après-midi, les personnes présentes ont ensuite lu et partagé sur la première partie du texte de notre évêque où il partage ses constats sur la transmission de la foi de l’Eglise dans notre société contemporaine. Ce fut l’occasion pour chacun de dire les risques qu’il voyait, d’envisager les enjeux principaux qui se présentent et enfin de discerner ce qui est commun aux différents acteurs réunis ce jour-là. La réflexion sur la lettre pastorale se poursuivra lors d’une seconde rencontre le 3 mars 2018.

JPEG - 1.7 Mo

JPEG - 1.6 Mo