Nuit des Cathédrales : concert à Viviers Samedi 13 mai 2017

Depuis 2007, la nuit des cathédrales propose de vivre un programme culturel et spirituel dans les cathédrales participant à cette proposition.

Cette année, à Viviers, l’orgue dialoguera une heure avec les auteurs, hommes et femmes consacrés, de textes sur le thème de LA CONSOLATION.
Jean-Sébastien BACH sera notre guide principal sur les chemins d’une consolation qui n’élude pas l’épreuve.

De la louange initiale à la jubilation finale, nous parcourrons, dans l’âme humaine, ces profonds mouvements d’abattement, de solitude et de détresse qui appellent relèvement, réconfort et communion par l’invocation, la supplication et le cri jusqu’au sentiment de la Présence consolatrice qui se traduit en joie et paix, avec les autres. Pour illustrer la tranquille affirmation de saint Paul « Le Père de notre seigneur Jésus christ est un Dieu qui nous console de toutes nos afflictions ».

Mais surtout nous goûterons, sous les voûtes de « la plus petite cathédrale de France en activité », telle un volcan, l’expérience de la Beauté. Car l’art des hommes répond à la nature pour nous transmettre de temps immémorial, comme en témoignent les symboles celtiques relevés dans la chapelle Saint-Michel, la force et la vigilance du coeur ardéchois.

C’est un enfant du pays, Michel Alleysson, qui sera à la tribune avec l’écho des textes dits par MariEmanueL pour la soirée inoubliable du 13 du mois de Marie.

Voici le programme alternant musiques et textes :
- Jean Sébastien Bach (1685-1750) Fantaisie en Sol Majeur BWV 572
- Anne Lécu « Lorsque Dieu se repent, l’homme est consolé »
- J.S. Bach « Que rien ne me sépare de Dieu » BWV 658
- Pierre Teilhard de Chardin « Adore et confie-toi »
- J.S. Bach Choral dit « du Veilleur » BWV 645
- Frère Roger de Taizé « Lettre inachevée »
- J.S. Bach « Dans une douce joie » BWV 608
- Psaume 50
- J.S. Bach « Je crie vers toi Seigneur Jésus » BWV 639
- Fra Angelico « Ami… »
- J.S. Bach « Ce jour si plein de joie » BWV 605
- Lytta Basset « Dieu de toute consolation »
- J.S. Bach « Viens, Dieu Créateur, Souffle Sacré » BWV 631
- Jean Sullivan « Bondir sur l’instant »
- J.S. Bach Toccata et fugue en Ré mineur BWV 565
- Albert-Marie Besnard « Il vient toujours »